Cercles Bibliques - Apocalypse

29 - Ap 20,7-15 - Victoire finale et jugement

 

Rencontre 29

 

1 – Une prière pour demander les lumières de l'Esprit-Saint.

 

2 – Compréhension du texte.

 

A – Première lecture à haute voix de l'Ap 20,7-10.

 

Satan, relâché de sa prison, s'en ira séduire les nations des quatre coins de la terre, Gog et Magog.  (V.7 et 8)

Gog et Magog sont deux noms qui symbolisent une coalition de nations de toutes les parties du monde.  Aujourd'hui on dirait peut-être l'Orient et l'Occident réuniront l'ensemble des nations pour combattre le plan de Dieu.

 

Puis ils investirent le camp des saints, la Citée bien-aimée.  (V.9)

Une des stratégies militaires utilisées à l'époque de l'Apocalypse était l'encerclement de la ville qui pouvait durer des mois ou des années jusqu'à l'épuisement de l'eau et de la nourriture pour les combattants et les habitants de la ville assiégée.  Observation : le mot saint est souvent utilisé dans les épitres pour parler des chrétiens en général.

  • Que représente la Citée bien-aimée ?

En peu de mots, Jean nous décrit les trois phases du combat eschatologique final.

  • Quelles sont ces trois phases ?

B – Deuxième lecture à haute voix de l'Ap 20,11-15.

Nous connaissons bien la parabole de Jésus sur le jugement dernier dans laquelle "le Fils de l'homme sépare les gens les uns des autres, tout comme le berger sépare les brebis des boucs." Jésus nous avertit sur quoi nous serons jugés : nos actions ou nos omissions envers le prochain dans le besoin.  Jean nous parle de plusieurs livres.

  • Quel est le contenu de ces livres ?

L'Hadès signifie séjour des morts.  Nous disons dans notre Credo : Jésus est descendu aux Enfers.  C'est un autre synonyme de Hadès ou séjour des morts.

3 – Réflexions.  Vivre notre foi.

 

Nous connaissons bien les critères de la parabole de Jésus sur les besoins physiques de notre prochain : J'avais faim et vous m'avez donné à manger…  J'avais soif…  J'étais nu…  etc.  Toutefois nous pouvons ajouter les besoins psychologiques et spirituels de notre prochain.  Pour cela on peut s'inspirer des béatitudes et des autres vertus chrétiennes : la douceur, la miséricorde, la justice et la paix.

  • Continuer l'énumération de Jésus, exemple : J'étais triste et vous m'avez consolé.  J'étais seul et vous m'avez…  J'étais ignorant et vous m'avez…  J'étais en dépression et vous m'avez…

Le dernier livre est le Livre de vie où est écrit le nom de ceux et celles qui entendront la sentence de Jésus : "Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde."

  • Que faut-il faire pour avoir notre nom dans le Livre de vie ?

 

4 – Un chant ou une prière inspirée par le texte biblique.

 

5 – L'Apocalypse dans les arts visuels.  (Suggestion de recherche sur internet.  Sur un moteur de recherche, faire la recherche des images : Le jugement dernier.)  Il y a beaucoup d'images du chef d'œuvre de Michelangelo (Michel-Ange) de la Chapelle Sixtine et aussi de magnifiques frontons de cathédrales.

COMMENTAIRES MODERNES

 

Victoire sur Satan relâché de sa prison

L´image du camp rappelle le temps où Israël marchait dans le désert. La ville symbolise le peuple de Dieu réuni autour de lui. Dieu l´aime parce que le Christ y règne. Avec l´expulsion définitive de Satan, il ne reste plus d´obstacle à l´établissement du règne de Dieu.

La résurrection et le jugement universel

Le trône unique symbolise le règne désormais incontesté de Dieu. La création, marquée par le péché, disparaît, comme pour changer définitivement le décor. Les morts, ceux qui n´ont pas pris part à la première résurrection, reprennent vie pour le jugement final. La mort elle-même rejoint la bête et le faux prophète, ainsi que le diable, pour être anéantie. (La Bible expliquée)