Cercles Bibliques - Apocalypse

27 - Ap 19,11-21 - La victoire du Messie

 

Rencontre 27

 

1 – Une prière pour demander les lumières de l'Esprit-Saint.

 

2 – Lecture à haute voix de l'Ap 19,11-21.

 

3 – Compréhension du texte.

En lisant l'Apocalypse n'avons-nous pas l'impression de voir un film fantastique !  Mais il faut toujours avoir en tête que Jean veut nous révéler des réalités spirituelles et non pas nous éblouir.  Ce sont des images et des allégories pour illustrer des événements du monde spirituel.

Nous avons trois visions dans cette lecture.  Chaque vision commence par les mots : "Je vis".

  • Trouvez chacun des versets qui commencent par les mots : je vis.

Première vision.  Le cheval blanc et son cavalier suivis des armées du ciel tous de blanc vêtus.

  • Quels sont les titres de ce cavalier ?  (V.11 à 16)
  • Le cavalier a plusieurs diadèmes sur sa tête.  Que signifie ce symbole ?  Que symbolisent la flamme ardente de ses yeux ?  Et son manteau trempé de sang ?

Inscrit sur lui un nom qu'il est seul à connaître.

Le nom chez les juifs manifeste la nature profonde de la personne.  À cause de sa nature divine, le cavalier est le seul à connaître ce nom.  Pour les croyants il est "le Verbe de Dieu", c'est-à-dire "la Parole de Dieu".

 

Jean répète des caractéristiques du Chevalier que nous avons vu dans les chapitres précédents.  Que signifie chacune des caractéristiques ?

  • L'épée qui sort de sa bouche (Ap 1,16).  Le sceptre de fer (Ap 2,27).
  • Celui qui foule le vin de la colère de Dieu (Ap 14,19).

Le nom inscrit sur la cuisse ne devrait pas trop nous surprendre.  Nous qui avons des inscriptions sur nos vêtements, nos casques et même sur notre peau (les tatouages).

 

Deuxième partie.  Les oiseaux qui dévorent les ennemis de Dieu.

Puis je vis un Ange debout sur le soleil.

Quelle image fantastique !  On pourrait peindre cet ange éblouissant.  Tout ce paragraphe (V.17 et 18) doit être interprété dans un sens spirituel.  Le prophète Ézéchiel a eu une vision semblable (Ez 39,17-20).

  • Que symbolisent ces oiseaux qui mangent la chair de tous ces ennemis de Dieu après leur défaite ?  (V.17,18 et V.21)

Troisième partie.  Deux armées se font face.  Défaite de l'une des armées.

Mais la Bête fut capturée avec le faux prophète.

Nous avons déjà vu ces personnages dans les chapitres précédents : la Bête de la mer et la Bête de la terre (Ap 13).  - Que symbolise l'étang de feu ?

 

Tout le reste fut exterminé par l'épée du Cavalier qui sort de sa bouche.

Nous avons une preuve de plus que seul le sens spirituel du symbole peut nous faire comprendre le texte.

  • Qu'est-ce que cette épée qui sort de la bouche du Cavalier qui extermine les rois de la terre et leurs armées ?

 

4 – Réflexions.  Vivre notre foi.

Le titre qui résume tous les autres : Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

  • Pouvez-vous expliquer ce titre ?  Qu'est-ce qu'un roi ? Qu'est-ce qu'un seigneur ?
  • Est-ce que Jésus est vraiment notre Roi et notre Seigneur ?
  • Sommes-nous sûrs de sa victoire finale ?  L'Apocalypse est un livre écrit pour nous encourager et non pour nous faire peur.

 

5 – Un chant ou une prière inspirée par le texte biblique.

 

6 – L'Apocalypse dans les arts visuels.  Recherche sur internet.  Les images de : Le Christ-Roi.

COMMENTAIRES MODERNES 

 Victoire du  Christ sur la bête 

Le Christ accomplit sa promesse de combattre et de juger les ennemis de Dieu. Ses yeux symbolisent la science parfaite du juge. Son nom, correspondant à son être divin, dépasse toute connaissance humaine. Le sang qui couvre son manteau est celui de ses ennemis. L´épée qui sort de sa bouche est la parole de Dieu, l´arme souveraine, qui prononce les décrets contre ses ennemis.

Au contraire de la bête, couverte de titres insultants pour Dieu, le Christ arbore le titre que Dieu lui a donné, ¨Roi des rois¨ qui exprime la gloire du Christ dominant toute la création. (La Bible expliquée)