Cercles Bibliques - Apocalypse

21 - Ap 15,5-16,21 - Les sept fléaux des sept coupes

 

Rencontre 21

 

1 – Une prière pour demander les lumières de l'Esprit-Saint.

 

2 – Compréhension du texte.

 

Première lecture à haute voix : Ap 15,5-16,9.

Les quatre premières coupes.

Quand les Hébreux étaient dans le désert, il y avait une tente où l'on gardait l'arche de l'alliance, appelé aussi l'arche du témoignage.  Les objets gardés dans l'arche témoignaient que Dieu les avaient choisi comme son peuple.  La tente était aussi appelé aussi la Tente du témoignage.  Puis, après Salomon, le lieu le plus sacré d'Israël était le Temple de Jérusalem où l'on gardait l'arche de l'alliance.

 

  • D'où sortent les sept anges aux sept fléaux ? (V.5)
  • Qu'est-ce que l'un des quatre Vivants a remis aux sept anges ? (V.7)

La fumée (comme la nuée, le feu ou la foudre) fait partie du cadre traditionnel dans l'Ancien Testament des manifestations de Dieu.  C'est la preuve de la présence de la gloire de Dieu.

  • Qui donne l'ordre de répandre sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu ? (Ap 16,1)

Alors, ce fut un ulcère mauvais et pernicieux sur les gens qui portaient la marque de la Bête (Ap 16,2).

  • Cet ulcère est peut-être un mal physique, mais c'est peut-être aussi symbolique puisque seulement les adorateurs de la Bête sont frappés par ce mal.  Quel serait le mal psychologique et spirituelle qui pourrait punir les adeptes de la Bête ?

(Si un participant du groupe aimait faire une comparaison avec les plaies d'Égypte comme travail personnelle, voici les références : ulcères (Ex 9,8-11) ; eaux changés en sang (Ex 7,17-25)v; ténèbres (Ex 10,21-23) ; grenouilles (Ex 7,27-29) ; tonnerre et grêle (Ex 9,23-26).)

 

Deuxième lecture à haute voix : Ap 16,10-21.

 

La cinquième coupe.  Les ténèbres dans le royaume de la Bête.

  • Quelle est la réaction des hommes qui adorent la Bête ?

La sixième coupe.  Le fleuve Euphrate était la frontière naturelle qui séparait l'empire romain des terribles guerriers Parthes.  Les rois et les guerriers de l'Orient symbolisent la ruée des cavaliers démoniaques.

  • Qui sont les grenouilles dans cette sixième coupe ?

Ces grenouilles vont rassembler les rois du monde entier pour la guerre, pour le grand Jour du Dieu Maître-de-tout.  Nous verrons plus tard ce combat dans Ap 19,19.

  • Cherchez dans les notes de votre Bible que signifie ce lieu appelé en hébreu Harmagedôn.

La septième coupe.  "Ces phénomènes cosmiques symbolisent les puissances terrestres emportées au souffle de la colère divine."  (Bible de Jérusalem).

  • Quelles sont ces puissances terrestres qui peuvent être emportées par la puissance de Dieu ?

 

3 – Réflexions.  Vivre notre foi.

Au verset 15 nous avons une nouvelle béatitude.

  • Quelle est cette béatitude ?  Que signifie "celui qui veille et garde ses vêtements pour ne pas aller nu" ?  De quels vêtements s'agit-il ?

 

4 – Un chant ou une prière inspirée par le texte biblique.

 

5 – L'Apocalypse dans les arts visuels.  (Sur un moteur de recherche, chercher les images de : Harmagedon ou Harmageddon.)  Vous allez trouver des centaines d'illustrations qui font partie des bandes dessinées.  C'est devenu synonyme de bataille finale.

 

 

COMMENTAIRES MODERNES 

Les trois premières coupes 

Ces fléaux rappellent ceux qui avaient frappé l´Égypte comme prélude à la libération des Hébreux (Ex 7-12). Ils ressemblent à ceux qu´ont déchaînés les trompettes (8,2-11,19), mais ils revêtent ici un caractère plus universel et définitif. Ils frappent les adorateurs de la bête dans le but, une fois de plus, de les amener à changer de comportement.

 

Les quatre dernières coupes

Comme l´avait fait le Pharaon du temps de Moïse (Ex 9.7,34), les victimes de ces fléaux persistent dans leurs insultes contre Dieu. Le trône de la bête est celui de Rome, capitale de l´empire comme hostile au Christ et à son Église. L´Euphrate était une importante frontière stratégique face aux Parthes, terreur de l´Empire romain à cette époque. Ses eaux qui tarissent comme celles de la mer des Roseaux (Ex 14,21) et du Jourdain (Jos 3,17), permettent le déclenchement des hostilités.

La promesse du v.15 reprend un thème traditionnel des évangiles: le jour du Seigneur viendra sans qu´on s´y attende. Il est donc très important de rester habillé, comme prêt à partir, à l´image, une fois de plus, des Hébreux qui attendaient leur libération (Ex 12,11). (La Bible expliquée)

 

Harmaguédon 

En hébreu, Harmaguédon, Har Meguiddo, signifie ¨la montagne de Meguiddo¨. Dans l´Apocalypse (16,16), il évoque la bataille décisive de la fin des temps. Meguiddo, sur la route de l´Égypte à la Syrie, était un endroit stratégique important et fut le théâtre de sanglants combats entre les Israélites et leurs adversaires. L´Ancien Testament rapporte comment la prophétesse Débora et Barac, le chef de l´armée y vainquirent les ennemis d´Israël (Juges 4-5). (Le Nouveau Testament commenté et illustré)