Cercles Bibliques - Apocalypse

18 - Ap 13,11-18 - Le faux prophète au service de la Bête

 

Rencontre 18

 

1 – Une prière pour demander les lumières de l'Esprit-Saint.

 

2 – Lecture à haute voix de l'Ap 13,11-18.

 

3 – Compréhension du texte.

À plusieurs endroits de l'Apocalypse, Jean nous parle de cette Bête de la terre.  Voir : Ap 16,13 ; Ap 19,20 ; Ap 20,10.

Revenir à la lecture du jour.

  • Quelles sont les fonctions de cette Bête de la terre ? (V.12 à 15)

Nous avons donc maintenant une espèce de Trinité du Mal.  Tertullien, un écrivain des premiers temps de l'Eglise, a écrit : "Le diable est le singe de Dieu."  Souvent le diable singe Dieu pour nous tromper.  Ici, nous avons le Dragon qui singe le Père.  La Bête de la mer qui singe le Fils.  Et la Bête de la terre qui singe l'Esprit-Saint.

 

Nul ne pourra rien acheter ni vendre s'il n'est marqué au nom de la Bête (V.17).

Ceux qui ne participaient pas au culte de l'empereur étaient marginalisés, stigmatisés, mis au ban de la société et, dans bien des cas, mis à mort.

Plusieurs fois dans l'Apocalypse Jean parle de ceux qui sont marqués du nom de la Bête (le Dragon) sur le front ou la main droite.

Voici quelques passages : Ap 14,9 et 11 ; Ap 16,2 ; Ap 19,20 ; Ap 20,4.

 

Les serviteurs de Dieu sont aussi marqués au front d'un autre nom : Ap 7,3-4.  Jean ne nous dit pas quels sont ces noms, mais nous pouvons les imaginer.  Aussi bien les noms pour les serviteurs de Dieu que pour les serviteurs du Diable.  Des noms qui signifient des réalités spirituelles.

  • Quels sont ces noms d'après vous ?
  • Quel est le nom (le chiffre) de cette Bête de la terre ?

C'est ici qu'il faut de la finesse !  Que l'homme doué d'esprit calcule le chiffre de la Bête, c'est un chiffre d'homme : son chiffre, c'est 666. (V.18)

Voilà un chiffre qui a beaucoup fait parler de lui au cours de l'histoire !  Bien des dictateurs ou des groupes religieux ont été affublés de ce chiffre.  Même la papauté et l'Eglise catholique !

  • Une première hypothèse.  "En grec comme en hébreu, chaque lettre avait une valeur numérique selon sa place dans l'alphabet.  Le chiffre d'un nom est le total de ses lettres.  Ici <<666>> serait César-Néron (lettres hébraïques).  (Note de la Bible de Jérusalem).
  • Autre hypothèse.  On interprète le chiffre 6 comme un symbole du mal ou de l'inaccomplissement, qui, trois fois répété, désignerait la trinité satanique dont on parlait plus haut.  Trois êtres monstrueux.
  • On peut conclure par un commentaire de Saint Irénée qui, déjà, au IIe siècle de notre ère écrivait : "Il est donc plus sûr et moins dangereux d'attendre l'accomplissement de cette prophétie, que de se livrer à des recherches et de conjecturer les premiers noms venus, car on peut trouver un grand nombre de noms ayant le chiffre <<666>> et le problème n'en demeurera pas moins posé."

 

4 – Réflexions.  Vivre notre foi.

 

V.15.  On lui donna même d'animer l'image de la Bête pour la faire parler.

Vous avez probablement déjà vu un ventriloque qui fait parler un personnage ou un animal qu'il manipule sur un de ses bras.  Ce truc de ventriloquie était utilisé pour faire parler la statue d'une divinité, ou bien on cachait une personne dans une statue creuse qui répondait aux questions.

À notre époque, il y a beaucoup de faux prophètes qui nous promettent le bonheur par la richesse, les biens de consommation, les plaisirs et le succès.  Nous vivons dans cette ambiance matérialiste.

  • Avez-vous des exemples de cette philosophie de vie trompeuse ?

 

5 – Un chant ou une prière inspirée par le texte biblique.

 

6 – L'Apocalypse dans les arts visuels.  (Suggestion de recherche sur internet à la maison.  Faire la recherche suivante : images de 666.)

 

COMMENTAIRES MODERNES 

La seconde bête monte de la terre 

Cette bête dispose d´un redoutable pouvoir pour faire la propagande du culte impérial: elle sait utiliser les images animées! Adepte d´un contrôle total de la population, elle impose sa marque comme condition pour avoir le droit d´exister... 

Le chiffre de la première bête, le nombre 666, a suscité une multitude d´hypothèses, souvent extravagantes, à partir de la valeur numérique des lettres. L´identification la plus souvent proposée est Néron César, premier empereur persécuteur (en l´an 67). Pour Jean, il s´agirait plutôt de Domitien (81-96). Le nombre 666 (sept moins un, répété trois fois) symbolise celui de l´imperfection qui tente d´imiter Dieu mais qui n´y parvient pas. (La Bible expliquée)

 

Langage crypté 

Dans le langage crypté de l´Apocalypse, la Bête désigne l´Empire romain, le type de tous les persécuteurs. Voici quelques clés de lecture:

Les sept têtes représentent sept empereurs (17,10).

Les dix cornes avec diadèmes (13,1) désignent dix rois vassaux.

La tête blessée (13,3) puis guérie fait penser à des troubles à la tête de l´Empire, peut-être l´assinat de César ou la mort de Néron.

L´autre bête (13,11) fait penser aux ¨faux prophètes¨ (16,13) comme la première bête était un ¨faux Christ¨. 

(Le Nouveau Testament commenté et illustré)