Cercles Bibliques - Apocalypse

15 - Ap 12,1-6 - La Femme et le Dragon

 

Rencontre 15

 

1 – Une prière pour demander les lumières de l'Esprit-Saint.

 

2 – Lecture à haute voix de l'Ap 12,1-6.

 

3 – Compréhension du texte.

Premier signe ou premier tableau

  • Qui est la Femme vêtue du soleil ?
  • Le chiffre douze apparaît souvent dans la Bible.  Qu'est-ce que les douze étoiles peuvent symboliser ici, d'après vous ?

Voici trois interprétations pour les douze étoiles.  Quelle est l'interprétation qui vous plaît davantage et, à l'opposé, celle qui vous surprend le plus ?

Sur sa tête une couronne de douze étoiles peut signifier :

    • Les douze apôtres ;
    • Douze mystères.  Saint Bonaventure écrit : Ces étoiles sont les douze mystères qui doivent être dévoilés ;
    • Douze fruits de l'Esprit : la charité, la joie, la paix, la patience, la douceur, la bonté, la longanimité, la mansuétude, la foi, la modestie, la continence, la chasteté.

Deuxième signe ou deuxième tableau

  • Qui est le Dragon rouge-feu ?
  • Voici cinq interprétations pour le dragon à sept têtes laquelle vous plaît davantage et, à l'opposé, celle qui vous surprend le plus ?

Un dragon ayant sept têtes peut signifier :

    • Le pouvoir de Satan ;
    • Les sept péchés capitaux ;
    • Sept empereurs ;
    • Les réprouvés au cours des sept âges du monde ;
    • La totalité des méchants.
  • Que symbolisent ces étoiles balayées par la queue du Dragon et précipitées sur terre ?
  • Qui est l'enfant que la Femme a mis au monde ?

V.6  "… son enfant fut enlevé jusqu'auprès de Dieu et de son trône …"  Est-ce que cette phrase vous rappelle un évènement de l'évangile ?

  • Qu'est-ce que le désert peut symboliser ?  (Par exemple, le désert est le lieu de la prière.  Là, le Dragon ne peut pas suivre la Femme.)

Le "sceptre de fer" symbolise un pouvoir fort que rien ne peut briser.

V.6b  Mille deux cent soixante jours.  Numérologie.  La durée du séjour au désert est reprise en Ap 12,14 sous la forme un temps, des temps et la moitié d'un temps (le « temps » correspond alors à une année pour aboutir à 3,5 ans).  C'est la même périodisation qu'en Ap 11,2s qui établit une équivalence entre 42 mois et 1260 jours (les mois ayant 30 jours dans ce calendrier).  Cette valeur numérique correspond à la moitié d'une période de 7 ans, c'est à dire à un cycle court et incomplet.  Symbole de précarité et de persécution.  BIBEST (www.bibest.org)

 

4 – Réflexions.  Vivre notre foi.

  • Connaissez-vous des endroits dans le monde où les chrétiens sont persécutés ?  Quelle est leur attitude dans cette situation ?
  • Dans votre vie de tous les jours, avez-vous des exemples où les croyants sont ridiculisés ?  Des exemples où ils sont vus comme des personnes d'une autre époque ?  Pas modernes.

 

5 – Un chant ou une prière inspirée par le texte biblique. 

6 – L'Apocalypse dans les arts visuels.  (Suggestion de recherche sur internet.  Sur un moteur de recherche écrire : Femme de l'Apocalypse.  Deuxième recherche : Dragon de l'Apocalypse.)  Surprise des milliers de peintures et de sculptures …

 

 

Commentaires modernes 

La femme enceinte et le dragon  

Cette femme enceinte est une autre image pour désigner le peuple de Dieu en butte à la haine du dragon. Après avoir donné naissance au Messie, cette Église idéale, qui bénéficie de la protection de Dieu, est le modèle de toute communauté chrétienne de la terre. Humiliée et persécutée dans ses membres, elle doit s´enfuir au désert, le refuge traditionnel des opprimés. À l´opposé, le Dragon représente les puissances du mal ennemies de Dieu. Sa couleur rouge trahit sa volonté meurtrière et ses sept couronnes manifestent la plénitude de sa souveraineté sur les royaumes de ce monde. (La Bible expliquée)

 

Le dragon personnifie les pouvoirs démoniaques qui menacent les croyants. Sa description rappelle des passages du livre de Daniel, dans l´Ancien Testament. Avec le chapitre 12, le grand combat s´engage: le dragon contre la femme. C`est le début du déclin des forces du mal. (Le Nouveau Testament commenté et illustré)

 

La Chute du grand dragon

La femme et le grand dragon sont introduits comme des ¨signes¨et ils ont valeur de présage. Qui sont-ils? Le nom générique ¨femme¨ et la souffrance de son enfantement rappellent la malédiction de la première humaine (Gn 3,16); elle sera confrontée comme elle au serpent, mais restera intègre. Chez les prophètes de l´Ancien Testament, la femme enceinte dans la douleur personnifie Israël ou Sion dans la détresse. Les souffrances de l´enfantement symbolisent parfois l´épreuve précédant l´ère messianique. Bref, la femme représente l´humanité fidèle, le peuple de Dieu eschatologique... L´identification de la femme à Marie est liée au développement de la piété mariale au IV-Ve siècle.

 

 

Le dragon, figure de l´inhumain 

L´Apocalypse présente le dragon comme l´envers monstrueux de la femme (12,3-4): il a sept têtes et une queue, non une tête et des pieds; il n´est pas vêtu mais la couleur de son pelage trahit son caractère destructeur. Ses dix cornes et dix diadèmes expriment un pouvoir total, tandis que la couronne de la femme est honorifique. Il veut tuer l´enfant auquel elle donne vie. Selon 12,9 le dragon résume les ennemis mythiques de l´humanité: le serpent de la Genèse, le Diable (le diviseur ou calomniateur) et Satan, le procureur des hommes au tribunal divin.

Son objectif est de séduire le monde, de l´écarter de Dieu. Malgré son immense pouvoir, il échoue dans toutes ses entreprises agressives en Ap 12 (contre l´enfant messianique, contre Michel et ses anges et contre la femme). Cela annonce sa défaite finale en Ap 20.(Le Nouveau Testament commenté. Bayard. Labor et Fides.)